La ventilation basse pression, développée par V.T.I. au milieu des années 80, est une ventilation générale et permanente qui diffère de la VMC haute pression par des plages de fonctionnement comprises entre 10 et 30 Pa.  Ce qui permet à la Ventilation Basse Pression la réexploitation des conduits de ventilation naturelle existants, et donc d’éviter les opérations de tubage et de chemisage des conduits qui sont très onéreuses  en réhabilitation.

Extrait du Cahier CSTB Ventilation des bâtiments, Réhabilitation dans l’habitat collectif, 2009, p.22: « On convient d’appeler ventilation « basse pression » l’équipement qui fournit des dépressions comparables à celles rencontrées en ventilation naturelle (entre 10 et 30 pascals au débit nominal). […] On entend par« haute pression », les systèmes de ventilation fournissant dans les conduits des dépressions de 80 à 200 pascals. »

Nos systèmes de ventilation basse pression sont donc particulièrement appropriés à l’intervention en milieu occupé: aucun piquage n’est à réaliser dans les logements puisque les embouchés de conduits sont réutilisés.